Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


FREDON Corse rèvele la présence de la bactérie Xyllela sur l’Île de Beauté.

mercredi 19 août 2015

Les dirigeants de FREDON Corse, organisme à vocation sanitaire à l’origine de la découverte de la bactérie Xylella Fastidiosa, reçoivent la visite du Ministre de l’Agriculture Stéphane le FOLL.

Cela fait un moment que FREDON Corse était mobilisée pour prévenir l’entrée de Xylella fastidiosa et la détecter au plus vite, le cas échéant.

En cela, elle a apporté au cours des derniers mois son expertise aux services de l’Etat pour éviter une épidémie lors des introductions des lots de végétaux par voie portuaire, illustration des contrôles renforcés à l’introduction des végétaux et produits végétaux sur l’Île de Beauté, tout comme la communication dans les ports et les aéroports.

Les médias se sont fait le relais, auparavant, d’interceptions sur caféiers intervenues lors d’importations sur le continent (12 lots interceptés, détectés positifs et les lots détruits).

Mais aucune interception en pleine nature n’avait eue lieu jusque là, laissant à penser qu’aucun foyer n’était présent en France.

Le lancement de l’alerte par la FREDON Corse a été rapide :
- lundi 20/07/2015 au matin un personnel FREDON est attiré par un dépérissement anormal d’un massif de polygale à feuilles de myrte suspects dans une zone commerciale de la commune de Propriano.
Un prélèvement est opéré par la FREDON qui a envoyé l’après-midi même les prélèvements au laboratoire de l’ANSES.
- Mardi 21/07/2015 : arrivée de l’échantillon au laboratoire, début des analyses
Mercredi 22/07/2015 : fin des analyses révélant des résultats positifs.

S’en est suivi l’activation du plan d’urgence régional par les services de l’Etat, comprenant la mise en place d’un zonage avec mesures d’éradication :
- Abattage des végétaux contaminés et suspects + plantes hôtes et destruction sur place après désinsectisation,
- Interdiction de plantation de plantes spécifiées (zone infectée),
- Contrôle de la circulation des véhicules et des personnes (zone délimitée),
- Enquête épidémiologique : date de la plantation, origine des plants.

Depuis début 2015 et jusqu’à ce jour, plus de 450 prélèvements ont été faits en Corse sur un total de plus de 1000 au niveau national. 50 cas positifs de la sous espèce Multiplex ont été confirmés en Corse sur 24 foyers, tous sur la plante Polygala myrtifolia.

Le ministère a mis en place des mesures d’éradication proportionnées, en
prévoyant deux notifications successives après maîtrise des vecteurs :
- la première prévoit l’arrachage dans les cinq jours suivant une première notification des végétaux infectés, des végétaux du genre Polygala et de tout autre végétal présentant des symptômes douteux dans la zone infectée ;
- la seconde demande, le cas échéant, la destruction des végétaux hôtes sans symptôme.

S’en suit trois axes complémentaires :
- une interdiction de circulation des végétaux spécifiés dans un rayon de 10 km autour des plants contaminés, interdiction de plantation des végétaux hôtes dans la zone infectée,
- une lutte contre d’éventuels vecteurs (désinsectisation) avant l’arrachage,
- un plan de prélèvements intensifs autour de chaque foyer.

La FREDON continue son fort investissement qu’il convient de souligner. Reste la réception à l’avenir des résultats de l’analyse de la filière de polygales et de l’enquête épidémiologique, avec l’appui de la brigade nationale d’enquête vétérinaire et phytosanitaire de la DGAL.

(pour voir l’article de la dépêche du midi cliquer sur le lien)