Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


Attention danger ! L’ambroisie nous envahit

samedi 27 juin 2015

Cette plante envahissante au pollen très allergisant a déjà colonisé 348 communes jurassiennes. Une réunion d’information à Poligny a attiré une centaine de personnes venues s’informer.Laurent Rebillard de la FREDON Franche Comté présente des jeunes plants d’ambroisie (article vu dans "Leprogrès.fr")

Article "Leprogrès.fr" - Publié le 27/06/2015

Une progression rapide

L’ambroisie vient d’Amérique du Nord, en 1865 elle est observée en France. C’est seulement depuis une dizaine d’années qu’elle progresse à vive allure à travers nos régions, principalement les plaines, touchant le Jura plus particulièrement, après la région Rhône-Alpes.

Elle sort de terre en juin, elle pousse très vite. Elle peut rester petite : 20 cm mais peut aussi atteindre 1,20 m. Fin juillet ses fleurs mauves apparaissent. En août et septembre, les fleurs mâles commencent à émettre du pollen très allergisant pour la population. Les fleurs fécondées donneront les graines (jusqu’à 3 000 semences par plante !). En automne les graines tombent, la plante meurt. Mais ces graines peuvent vivre de 10 à 30 ans en terre, et repoussent quand elles veulent.

Une belle dangereuse

L’ambroisie à feuille d’armoise, est très dangereuse pour la santé, son pollen provoque de graves allergies. Laurent Rebillard de Fredon dit : « C’est une vraie bombe à retardement sur la santé publique ».

Quand elle fleurit, elle libère du pollen en grande quantité. Quand le taux de pollen atteint cinq grains par m3 d’air par semaine, on peut présenter : une rhinite, une trachéite, une conjonctivite, de l’eczéma, de l’urticaire, une fatigue, des troubles du sommeil, on se gratte, ça pique… et de l’asthme dans 50 % des cas.

Où se développe l’ambroisie ?

De plus en plus au bord des routes, des autoroutes, les grèves de rivières, les zones perturbées, et principalement dans les champs : « 86 % des surfaces infestées connues sont agricoles » explique Dominique Chalumeaux, président de la chambre d’agriculture du Jura. « Entre 2013 et 2014, plus de 100 hectares de terrains infestés ont été décelés. Les entreprises agricoles et de travaux publics doivent être vigilantes dans le nettoyage de leur matériel, pour éviter la propagation. »

Un coût qui se chiffre en millions d’euros

L’ARS, Agence régionale de Santé décrit : « Les maladies qui découlent de ces allergies coûtent très cher. La Sécurité sociale estime avoir remboursé 10 à 20 millions d’euros entre 2010 et 2012 pour soigner toutes ces pathologies qui sont provoquées par l’ambroisie. Ce sont les nouveaux envahisseurs ! »

Un arrachage avant le 15 août

« Il faut la repérer dans sa pelouse, son jardin, dans ses terres… et l’arracher avant le 15 août, la tondre, la faucher, utiliser un désherbage thermique ou chimique. Sur les grandes parcelles envahies, on n’a pas le choix, il faut traiter chimiquement », déclare le président de la FDGDON 39 (la fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles).

Contact

Fredon-FC, parc du vallon, 20 rue du Vallon, Bât A, 25480 École Valentin 03 81 47 79 20. www.ambroisie.info"

http://www.leprogres.fr/environnement/2015/06/27/attention-danger-l-ambroisie-nous-envahit