Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


Le « zéro phyto » en pleine floraison selon la Fredon Languedoc-Roussillon.

mardi 15 septembre 2015

En amont de la remise des prix du concours Aude Fleurie 2015, hier à l’Hôtel du Département, une conférence était donnée sur la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires par les particuliers et les collectivités (Article vu dans la Dépêche du midi du 15/09/2015).

Le « zéro phyto » en pleine floraison

En amont de la remise des prix du concours Aude Fleurie 2015, hier à l’Hôtel du Département, une conférence était donnée sur la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires par les particuliers et les collectivités. Pourquoi réduire l’usage des pesticides et comment y parvenir, telle était la question, d’avenir.

En 2017, l’usage des produits phytosanitaires par l’état, les collectivités et les établissements publics sera interdit pour l’entretien des espaces verts et de la voirie.

En 2019, cette interdiction sera étendue aux particuliers. Les pesticides ne seront plus en vente libre en France. C’est la loi (ndlr : Labbé, du nom de son auteur, le sénateur Europe Écologie-Les Verts du Morbihan, votée début 2014). Pourquoi ? Parce que c’est dangereux, pour la santé (à commencer par celle des personnes qui les appliquent) et pour l’environnement (perte de biodiversité).

Notre pays est le premier consommateur de ces désherbants et fongicides toxiques en Europe, le troisième dans le monde. 10% seulement de ces produits sont employés pour des usages non agricoles, dans nos jardins ou par les communes, mais cela représente 30% de la pollution des eaux. Trois millilitres (un capuchon de stylo) suffisent à empoisonner un ruisseau de 1 mètre sur 10 kilomètres. Ils contaminent les stades, les boulodromes, les parkings, les parcs, les promenades et... les cimetières. Or il y a des solutions alternatives !

Voilà les messages passés par Philippe Tixier-Malicorne, directeur du Fredon Languedoc-Roussillon, un organisme à vocation sanitaire (lire en encadré), lors d’une conférence à destination des participants au concours Aude Fleurie, hier à l’Hôtel du Département. Des solutions existent donc, préventives ou curatives, encore faut-il être accompagné, aidé, formé (plus d’infos sur www.fredonlr.com). Dans l’Aude, Cabrespine, Sigean et Aragon notamment sont passées au « zéro phyto ». Pour sa part, le Conseil départemental en a fait un objectif pour 2016. Dans la région, 50 communes ont aboli les pesticides, près de 300 autres sont en voie d’y parvenir.

La fredon, qu’est-ce que c’est ?

La FREDON (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles) mène depuis 2003 des actions auprès de la zone non agricole en faveur de la réduction des pollutions des eaux par les produits phytosanitaires. Celles-ci visent à toucher plus particulièrement les collectivités et les particuliers, qui sont des utilisateurs importants de ces produits dangereux pour la santé et l’environnement.

Pascal Charras

http://www.ladepeche.fr/article/2015/09/15/2177043-le-zero-phyto-en-pleine-floraison.html

image : Le conférencier Philippe Tixier-Malicorne, présenté par Alain Giniès (à droite). /Photo DDM, J.-L.B.
Le conférencier Philippe Tixier-Malicorne, présenté par Alain Giniès (à droite). /Photo DDM, J.-L.B.