Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


Attaque en règle contre les frelons asiatiques

jeudi 25 février 2016

C’est en octobre au moment où les feuilles des arbres sont tombées que le vent de panique a débuté, explique Hubert Baufumé, maire de Chalais (article vu dans lanouvellerepublique.fr du 24/02/2016).

Hubert Baufumé et les restes d’un nid de frelons asiatiques. - Hubert Baufumé et les restes d’un nid de frelons asiatiques.Hubert Baufumé et les restes d’un nid de frelons asiatiques.

Hubert Baufumé et les restes d’un nid de frelons asiatiques.
C’est en octobre au moment où les feuilles des arbres sont tombées que le vent de panique a débuté, explique Hubert Baufumé, maire de Chalais.

C’est en effet, à ce moment-là que les habitants ont découvert un nombre déconcertant de nids de frelons asiatiques, dans les arbres et dans les haies. « Une quarantaine sur Chalais et les environs », souligne le maire.
Mais la destruction à cette époque n’est nécessaire qu’en cas d’extrême urgence… « S’ils ne sont pas dérangés, on peut passer à côté sans problème, c’est comme une ruche. Mais si on les énerve… » D’où la décision du maire de proposer une réunion avec les habitants pour faire le point sur les piégeages et les moments adéquats, en compagnie de Mickaël Augeard apiculteur et quelques spécialistes des frelons asiatiques.

Une préparation à base de bière

« Nous avons commencé par adhérer à la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDON), afin d’obtenir des conseils et d’avoir des prix préférentiels, puisqu’elle est agréée et habilitée, pour faire détruire les nids. De plus, des membres peuvent se déplacer pour faire une évaluation du risque », poursuit Hubert Baufumé.
Pour éviter la propagation, le piégeage doit se faire à partir de mars, au moment où les fondatrices vont chercher à faire des nids. Différentes solutions ont donc été proposées aux habitants, de la bouteille percée à des pièges plus élaborés, que la commune propose d’acquérir à des prix préférentiels en commandes groupées, accompagnés du produit spécifique, qui n’est pas un insecticide.
A noter que le jaune attire les frelons, que la préparation doit être à base de bière, d’une solution sucrée et surtout de vin blanc, répulsif pour les abeilles. Les pièges doivent être déposés non loin d’arbres fruitiers, de lierre, de tilleuls… au soleil le matin et pas trop loin d’un point d’eau nécessaire à la construction du nid.

Les personnes intéressées qui veulent bénéficier des pièges peuvent contacter la mairie au 05.49.98.51.14.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2016/02/24/Attaque-en-regle-contre-les-frelons-asiatiques-2633195