Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


Pourquoi la Fredon PDL se réorganise de fond en comble

vendredi 1er juillet 2016

La Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (Fredon) Pays de la Loire a présenté officiellement sa réorganisation et son plan stratégique, jeudi 23 juin à Angers (article vu dans l’"aveniragricole.net" du 01-07-2016).

Objectif : mieux répondre à ses nouvelles missions depuis qu’elle est reconnue organisme à vocation sanitaire, et être plus compétitive.

Preuve que le changement qui s’opère à la Fredon est de taille, il aura fallu deux ans pour le préparer. Il est vrai que la fédération, avec ses 12 000 adhérents bénévoles, 115 salariés et 26 structures est complexe. Il semble que les réticences au sein des groupes et des équipes aient été nombreuses. “Il a fallu repenser en profondeur l’organisation du réseau Fredon-FDGDon pour faire cesser les tensions et conflits latents, générateurs de contre-productivité”, témoigne Patrick Sergent, directeur associé du cabinet de consulting Taolia, qui a accompagné cette mutation.

De vingt-six à quatre structures

On passe tout de même de 26 structures à quatre. Il ne restera plus que la Fredon, reconnue organisme à vocation sanitaire (OVS) dont le siège est à Beaucouzé près d’Angers, et ses trois filiales : le laboratoire Girpa, la SARL 3D (dératisation-désinfection) et un bureau d’études. Les implantations territoriales sont toutefois maintenues, soit une antenne opérationnelle par département, où “les équipes seront adaptées aux besoins spécifiques”, précise-t-on.

Antoine Humeau

Retrouvez l’intégralité de l’article dans notre édition datée du 1er juillet 2016

http://www.aveniragricole.net/011-26129-Pourquoi-la-FREDon-se-reorganise-de-fond-en-comble.html