Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


Un verger communal créé à Dampierre-en-Burly

mercredi 26 avril 2017

La commune de Dampierre-en-Burly a signé hier la charte « Zéro pesticide », une action dans la continuité de celles déjà mises en menant une réflexion en amont avec la FREDON Centre (article vu dans La République du Centre du 24/04/2017).

La commune de Dampierre-en-Burly a signé hier la charte « Zéro pesticide », une action dans la continuité de celles déjà mises en place pour bannir définitivement les produits phytosanitaires dans l’entretien des aménagements paysagers du village.

Éviter des conséquences sur la santé

Depuis le 1 er janvier dernier, il est interdit aux personnes publiques d’utiliser ou de faire utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, des forêts, des voiries et des promenades ou lieux ouverts au public, à l’exception des cimetières et des terrains de sport. Mais la commune n’a pas attendu cette échéance et a pris les devants en menant une réflexion en amont avec la Fredon (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles) et Loiret nature environnement. « Ce n’est pas seulement une question d’enjeu environnemental, explique l’adjointe Madeleine Franchina, mais également de santé pour les agents communaux qui manipulaient ces produits et pour tous les Dampierrois qui peuvent être exposés ».

Un diagnostic a été réalisé avec la Fredon. Celui-ci a permis, entre autres, d’inventorier toutes les zones végétalisées sur lesquelles les agents communaux doivent intervenir, de classer ces zones selon les degrés d’entretien et de bénéficier de conseils.

Les premiers jalons ont été posés à La Carmerie, avec l’aménagement d’un verger composé d’arbres d’ornement et d’arbres fruitiers. Celui-ci s’enrichit au fil des saisons d’arbustes à petits fruits (cassis, groseilles, myrtilles et framboisiers) et de plantes aromatiques. « Ce verger est un véritable challenge », confie Madeleine Franchina. « Les Dampierrois peuvent se l’approprier et ont déjà goûté à quelques fruits ».

C’est aussi un verger à vocation pédagogique en direction des écoliers. Ces derniers ont par ailleurs participé à la plantation du premier arbre en décembre 2015. À la demande du directeur de l’école, Sylvain Aye, il sera installé au pied de chaque arbre une fiche pédagogique avec le nom botanique de l’arbre, la saison de floraison, des fruits et le temps de la cueillette.

Si cet espace situé à proximité du groupe scolaire habille le lotissement qui le longe, il offre également un lieu de rencontre aux habitants qui viennent s’y ressourcer et partager des moments de convivialité autour de pauses gourmandes. C’est aussi un site d’apprentissage grandeur nature pour les écoliers où il leur sera aisé d’être initiés aux notions de jardinage et de botanique.

Les actions se sont poursuivies avec l’installation d’hôtels à insectes placés au rond-point, à la Carmerie et entre l’école et la garderie, et de nichoirs à l’école. La commune prévoit aussi la plantation d’une jachère fleurie à l’extrémité de la Carmerie, au croisement de la rue d’En-Bas et route de Corcambon, destinée à nourrir les insectes auxiliaires. Et l’aménagement paysager à l’automne des trois clairières.

Enfin, pour préserver les platanes qui bordent la départementale, la municipalité a déplacé le panneau d’entrée d’agglomération du village en direction d’Ouzouer-sur-Loire.

Côté matériel, la commune a fait l’acquisition d’un aspirateur électrique, un « glouton », un équipement moderne respectueux de l’environnement qui nettoie les caniveaux et les trottoirs, et de binettes trident et à 360°.

Les Dampierrois devront désormais se faire à l’idée de voir apparaître des herbes folles sur les trottoirs, signe d’un environnement plus sain.

Pour aller plus loin. À noter : en mai, au vide-greniers de Dampierre Loisirs, il y aura un stand « Objectif zéro pesticide dans notre ville » pour présenter les techniques alternatives, les outils de désherbage et dispenser des conseils aux particuliers.

À noter également, l’opération portes ouvertes « Mon jardin au naturel » chez Françoise Baudet (rue de Chatillon) le dimanche 11 juin, de 10 à 18 heures.

Gaëlle Carré-Vasseur

Voir l’article : http://www.larep.fr/dampierre-en-burly/environnement/2017/04/24/a-dampierre-en-burly-on-sest-engage-dans-un-vrai-programme-environnemental_12376680.html