Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


Fredon France pilotera l’Observatoire des ambroisies

mardi 20 juin 2017

L’arrêté du 2 juin 2017, désigne FREDON France pour superviser l’Observatoire des ambroisies, un centre national de référence de prévention et de lutte contre les ambroisies (article vu dans actu-environnement.com du 20 06 2017)

L’organisme Fredon-France a été désigné pour superviser l’Observatoire des ambroisies, un centre national de référence de prévention et de lutte contre les ambroisies. Cette nomination est définie par l’arrêté du 2 juin 2017, portant désignation des organismes contribuant à certaines mesures nationales de prévention et de lutte relatives à l’ambroisie à feuille d’armoise, l’ambroisie trifide et l’ambroisie à épis lisses. Ces trois espèces sont officiellement classées nuisibles pour la santé depuis fin avril 2017.

Fredon-France va donc assurer ’’l’information du public (…) sur les effets sur la santé humaine associés à ces espèces et sur les mesures de prévention et de lutte’’, mais aussi la valorisation et la diffusion des connaissances scientifiques relatives à ces espèces d’ambroisie. L’organisme coordonnera, au sein de l’Observatoire de l’ambroisie, des ’’actions de prévention, de lutte, de formation et d’information menées sur l’ensemble du territoire’’.

L’arrêté précise que Fredon-France devra ’’s’appuyer sur l’expertise des acteurs nationaux et locaux compétents dans les différents domaines concernés’’, et participer aux actions menées à l’échelle internationale. ’’Le programme d’actions de ce centre national de référence est soumis à l’avis d’un comité de pilotage qui se réunit annuellement sous la présidence du ministre chargé de la santé et qui comprend des représentants des ministres chargés de l’environnement, de l’agriculture, des transports, du ministre de l’intérieur et de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail [Anses]’’, précise l’arrêté. Fredon-France pourra s’appuyer sur un comité technique qu’il réunira deux fois par an, afin de définir les modalités de mise en œuvre et de suivi du programme d’actions.

Voir l’article https://www.actu-environnement.com/ae/news/ambroisies-observatoire-fredon-france-29229.php4

Eva Gomez : Rédactrice
Journalsite