Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


Des emballages en bois en provenance du Portugal contaminés par le nématode du pin.

lundi 14 janvier 2019

Des emballages en bois (palettes et caisses) contaminés par le nématode du pin, en provenance du Portugal ou d’origine inconnue, ont été découverts successivement sur le port de Huningue (Haut-Rhin) en août, puis dans les régions Nouvelle-Aquitaine et Grand-Est en novembre.

Les analyses réalisées sur les prélèvements effectués en forêt se sont toutes avérées négatives ; à ce jour, il n’y a donc aucun foyer de nématode du pin en France.

Suite à ces interceptions, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation a immédiatement pris contact avec les autorités portugaises qui ont procédé au retrait de l’agrément de traitement thermique des trois entreprises concernées.

Les syndicats représentant les professionnels d’emballages en bois, rencontrés le 7 décembre à la DGAL, partagent l’objectif de prévenir toute contamination des forêts françaises par le nématode du pin et ont sensibilisé leurs adhérents aux enjeux de la traçabilité des matières premières et de leurs produits.

La DGAL a également demandé à la Commission européenne de réviser la décision européenne 2012/535 afin de renforcer les exigences en matière de traçabilité jusqu’à l’utilisateur final.

Le plan de surveillance des sites à risque mis en œuvre par les services déconcentrés, parmi lesquels figurent des sites de stockage ou de transit d’emballages en provenance de zones infectées a été renforcé, avec l’appui des professionnels concernés. Afin d’éviter l’engorgement du laboratoire de référence de nématologie de l’ANSES et des deux laboratoires agréés pour l’analyse de prélèvements sur bois, l’extension de la capacité d’analyses sur bois et sur vecteurs a été immédiatement enclenchée.

Enfin, une enquête de la Brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et phytosanitaires sur le commerce des emballages et des produits de sciages en bois sensible au nématode du pin en France a été diligentée.

Source : Direction Générale de l’Alimentation - Bureau de la Santé des Végétaux
Crédit photo : FREDON Occitanie