Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


La recherche, un des piliers d’action de la FREDON NPDC

vendredi 15 novembre 2013

La FREDON Nord Pas De Calais (NPDC) a ouvert les portes de sa station d’étude et de recherche pour le développement de stratégie de lutte biologique intégrée et raisonnée au journal Syndicat Agricole du 1er novembre 2013

La station d’étude et de recherche pour le développement de stratégie de lutte biologique intégrée et raisonnée de la FREDON NPDC a été crée en 1993 et son programme d’action est établi en fonction des besoins des professionnels de la région.

Ouvrant cette station il a 20 ans la FREDON faisait figure de précurseur. Si la surveillance du territoire et la prévention sont le cœur de leur métier la recherche constitue un pilier essentiel de leur action.

Avec 10 programmes de recherches simultanés l’année dernière, elle montre son implications aux cotés des filières et les organisations professionnelles agricoles mais aussi avec les autorités compétentes des pays transfrontaliers.

La station d’étude permet donc de développer des méthodes de lutte alternative contre les organismes nuisibles au moyen de deux laboratoires d’entomologie et d’installations techniques permettant des expérimentations (par exemple des salles climatisées pour la culture de poireaux et l’élevage de thrips ou de pucerons).

Cette démarche permet de reconstituer les conditions favorables de développement des insectes dans les buts de diagnostic de reconnaissance, de test de l’efficacité des auxiliaires et de test de l’efficacités de produits.

C’est ainsi par exemple que sont réalisés plusieurs essais de produits naturels comme des pesticides à base de d’huiles essentielles pour voir si les ravageurs se désintéressent des poireaux.

Véritable outils pour la recherche cette station d’étude teste en ce moment huit huiles essentielles sur la tavelure et le mildiou.

Pour voir l’article du "syndicat agricole" cliquer sur la pièce jointe.