Bienvenue sur la page publique de l’Extranet du réseau. Les accès ci-dessous sont réservés aux membres du réseau.


Le Syndicat National des Producteurs de Châtaignes reçu à l’Elysée

vendredi 17 janvier 2014

Le Syndicat National des Producteurs de Châtaignes a été reçu à l’Elysée sur le statut règlementaire du cynips, les pertes de production liées au cynips, le programme national de soutien à la lutte biologique contre le cynips, la nécessaire expérimentation aux autres problèmes sanitaires, la Politique Agricole Commune et l’adaptation et renforcement des programmes nationaux de rénovation/plantation de vergers de châtaigniers et le Financement de l’animation nationale.

Le Syndicat National des Producteurs de Châtaignes a été reçu à l’Elysée à deux reprises en quelques semaines, en compagnie de Madame Sabine Buis, Députée de l’Ardèche, Présidente du groupe d’étude parlementaire sur la châtaigneraie :
- Le 19 décembre 2013, par Monsieur Bernard Combes , conseiller du Président de la République en charge des relations avec les élus.
- le 15 janvier 2014 par Messieurs Bernard Combes et Philippe Vinçon, conseiller du Président de la République en charge de l’agriculture, du développement rural et de la pêche.

Etaient présents :
Daniel Vernol , Président du Syndicat National des Producteurs de Châtaignes et du Syndicat de Défense de la Châtaigne d’Ardèche.
Daniel Mathieu, Trésorier du Syndicat National des Producteurs de Châtaignes et président de l’Association Châtaignes et Marrons des Cévennes et du Haut-Languedoc.
Alain Chauffour, Membre du conseil d’administration du Syndicat National des Producteurs de Châtaignes et du Comité d’Etudes Interprofessionnel du Noyer et du Châtaignier du Bas Limousin.
Eric Bertoncello, animateur du Syndicat National des Producteurs de Châtaignes.

Après une présentation de la production de châtaignes et de la dynamique collective des castanéiculteurs français, les représentants du syndicat ont mis en avant les points suivants :

1) Priorité au cynips
• statut réglementaire : le cynips doit continuer à faire partie des listes européenne et française des organismes nuisibles aux végétaux du fait de son très fort impact sur la production. Le classement en nuisible doit cependant être adapté de manière à pouvoir concilier :
- l’éligibilité aux indemnisations des pertes de productions et au financement de la lutte contre ce ravageur,
- avec un assouplissement de la réglementation pour faciliter la production et la circulation des plants.
• Les pertes de production liées au cynips devraient prochainement pouvoir être indemnisées, avec effet rétroactif à 2013, par l’intermédiaire du Fond de Mutualisation Sanitaire et Environnemental (FMSE). Je vous ferai passer prochainement une note détaillée sur ce point précis.
• Le programme national de soutien à la lutte biologique contre le cynips doit être poursuivi après 2014 et étendu à toutes les régions de production.

2) Trouver des solutions aux autres problèmes sanitaires : insectes ravageurs, encre, pourritures.
Le travail de recherche et d’expérimentation est indispensable à la survie de la filière châtaigne. Nous avons mis en avant la volonté de travailler en priorité sur des méthodes de lutte compatibles avec l’agriculture biologique. Nous avons demandé que le dossier Casdar déposé en novembre dernier par le CTIFL soit soutenu, après les refus des deux dossiers nationaux précédents (Ecophyto et Casdar).

3) Politique Agricole Commune
• Maintien de notre demande d’aide couplée.
• Eligibilité des vergers de châtaigniers aux droits à paiement de base (ce qui est acquis) et au dispositif complémentaire de « verdissement ».
• Conditions d’accès aux droits à paiement de base : à ouvrir aux agriculteurs n’ayant pas déposé de dossier avant la nouvelle PAC.
• Abandon de nos demandes sur l’indemnité compensatrice de handicaps naturels (ICHN) du fait des décisions nationales déjà prises : revalorisation de 15 % sur les ICHN existantes et report de la date de révision du zonage.
• Maintien des aides BIO au niveau actuel.

4) Adaptation et renforcement des programmes nationaux de rénovation/plantation de vergers de châtaigniers (FranceAgriMer en particulier)

5) Financement de l’animation nationale.